Le jardin, un compagnon de votre santé mentale et physique

Ecrit par camille le 26 janvier 2022 dans La nature entre nous

La période de pandémie que nous traversons depuis maintenant deux années a mis en évidence l’attrait de la plupart d’entre nous pour les jardins.
Au sens plus large, elle fait rejaillir le besoin de verdure, de nature, des êtres humains.
Les commerces de fleurs et plantes sont d’ailleurs restés ouverts en tout temps, reconnus comme de  « première nécessité ».
En effet, le rôle des plantes sur notre équilibre  est aujourd’hui clairement avéré.

Le jardin comme thérapie

Qu’il s’agisse de décoration intérieure ou de paysages extérieurs, le bien-être ressenti est désormais caractérisé par des études et recherches. Il serait d’autant plus marqué lorsque la diversité végétale est foisonnante. Cela débouche parfois sur des stratégies d’aménagement appropriées  pour les collectivités (cour d’écoles, jardin en Ephad, vue sur verdure en milieu hospitalier) mais aussi pour les particuliers.
Il existe par exemple des jardins thérapeutiques, spécialement conçus pour le bien-être des visiteurs. On parle parfois aussi de jardin sensoriel ou jardin des cinq sens.
Véritables havres de stimulation sensorielle, ils permettent l’augmentation ou le maintien de la mémorisation. Ils sont donc un moyen non-médicamenteux d’améliorer la santé des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’autisme par exemple.

Ces espaces d’animation sont un support à l’hortithérapie et se trouvent souvent au cœur de projet thérapeutique en lien avec le jardin, la nature.

Une étude très pointue réalisée par l’université d’Oxford a mis en lumière que la thérapie horticole permettait de réduire les biomarqueurs de l’immuno sénescence et de l’inflammation chez les personnes âgées.
Sachant que nous vivons plus longtemps et donc plus vieux qu’avant, il est important de bien vieillir, vieillir en “bonne” santé. Ce besoin vient mettre au défi nos structures de soins et de santé, nos choix politiques et stratégiques.
Chacun pouvait le ressentir intuitivement et il est désormais également démontré que le contact avec la nature et les activités physiques associées renforcent l’immunité des personnes âgées.  Il s’agit maintenant de promouvoir cette ressource et de la rendre accessible en s’appuyant  sur l’ensemble des formes de thérapie horticole.

 

Le jardin en mode jardinage

Le jardin est aussi souvent associé au jardinage. Le jardinage, selon Wikipedia, c’est la pratique, et parfois l’art, de semer, planter, maintenir des végétaux composant un jardin (potager et/ou d’ornement) dans des conditions idéales pour leur développement. Cette activité répond à un besoin esthétique ou alimentaire, parfois aux deux.

Cultiver fruits, légumes, plantes médicinales, semble à première vue, une action positive pour la santé, d’un point de vue nutritionnel. C’est en effet la plupart du temps le cas .
Pour se lancer, cela nécessite quelques apprentissages.
Ainsi, pourquoi ne pas commencer par une pincée de relationnel, qui viendra nourrir les êtres sociaux que nous sommes.
En effet, l’échange et le partage, valeurs chères à l’équipe de Vivre dans la nature peuvent être vos premières étapes si vous êtes néo-jardinier·e·s.
Il existe de nombreux moyens de rencontrer d’autres jardinier·e·s et d’échanger sur les pratiques locales. Vous pourrez en outre, vous prêter des équipements, mutualiser les matériaux et achat de graines, engrais naturels et autres essentiels de votre potager.

Il est assez facile de repérer parmi nos voisins ceux qui jardinent en faisant le tour du quartier. Il est aussi possible de rejoindre des communautés en ligne, des blogs, ou de vous renseigner chez l’horticulteur du coin.

Une fois votre activité de jardinage cultivée, elle s’ancre progressivement comme une douce habitude. Il est alors important d’écouter son corps comme on écoute la nature. Cela permet notamment de prévenir et éviter les maux de dos ou les gestes trop répétitifs qui usent.

 

Le jardin, une activité complète

D’un point de vue physique, lorsque l’on a les bons gestes, les bonnes postures, le jardinage permet d’être actif. Cette activité physique au grand air maintient en bonne forme.

Quant à la sérénité et la santé mentale, s’occuper de ses plantes d’intérieur, de son jardin procure de nombreux bienfaits. La pratique se rapproche parfois d’ une forme de méditation et permet de faire le vide, relâcher les tensions.

Avec les bons gestes, les bons outils contribuent également à faire du jardinage une activité apaisante. Elle se révèle même bénéfique pour soi et pour la nature .
En lien avec la permaculture et un travail du sol plus doux et respectueux, de nouveaux équipements voient le jour. C’est le cas par exemple de la Campagnole ou du Bionneur, produits de la Fabriculture référencés sur vivredanslanature.com.
Si cela vous intéresse, vous pouvez en apprendre plus sur les valeurs de cette entreprise Aveyronnaise pleine de sens sur cette page.

Évitant un passage de motoculteur, qui, en plus de polluer, laboure la terre de manière un peu agressive, ces outils sont de bonnes alternatives. En fonction de la compacité du sol, cela requiert plus ou moins d’effort. Parfois cela permet de joindre l’utile à l’agréable et de faire du sport tout en retournant la terre avec douceur.

En espérant que cet article vous donne des envies de jardin et de verdure, nous concluons sur une touche poétique.
Jacques Prévert disait : “Le vrai jardinier se découvre devant la pensée sauvage”.

camille
camille

Pour aller plus loin

Starter-pack de randonnee eco responsable

Pour celles et ceux qui commencent, s’y remettent ou sont des habitués de circuit de randonnee, et qui se demandent vers quel produit eco responsable se tourner,...

Camping écolo késako ?

Il existe plein de façon de camper.  Dans son jardin, en mode “sauvage”, en itinérance, dans des petits campings nature ou encore avec glamour, le fameux “glamping”. Quelque soit...