Comment choisir sa protection solaire écologique ?

Ecrit par camille le 22 juin 2022 dans Actualités

En guise d’introduction, nous osons être un peu terre à terre mais la meilleure crème solaire écologique c’est celle qu’on ne met pas !
Le soleil, astre indispensable à toute forme de vie sur la planète bleue, est bénéfique à l’être humain s’il le “consomme” à faible dose.

À titre indicatif, un quart d’heure d’exposition à bras nu permet de faire le plein de vitamine D pour la journée. La peau, qui recouvre notre organisme, est un organe à part entière dont la surface d’environ 2m2 fait d’elle le plus grand organe de notre corps. En prendre soin, la protéger apparaît soudain comme essentiel.
S’exposer de manière prolongée, et notamment aux heures où l’inclinaison des rayons est la plus directe, peut devenir néfaste et même dangereux pour notre peau et donc notre santé.
Nous le savons et avons souvent été sensibilisés au sujet. Néanmoins, difficile de résister à l’exposition au soleil quand on aime la nature. Le jardinage, le camping, les joies de baignades en rivière ou en mer, les randonnées pas toujours ombragées sont des activités malgré tout très appréciées.
Alors pour quelle protection solaire opter ?

Comment profiter de la nature tout en se protégeant des effets du soleil ?

eio lunettes soleils nature écologiques Avant de s’enduire de ces produits, l’idéal est de couvrir certaines parties du corps de manière simple et efficace. Un chapeau ou une casquette pour la tête, des vêtements anti-UV sans oublier les lunettes de soleil constituent une bonne base de protection solaire.
Et pour les parcelles de peaux exposées, interviennent alors les crèmes, sticks, huiles et autres formules de protection solaires.
En évoquant ces termes “crème”, “stick”, “huile”, “écran solaire”, on imagine les flacons et on entend les formulations et la chimie qui s’y cache. Cela ne sonne pas très naturel.

Chez Vivre dans la nature, nous avons voulu en savoir un peu plus et vous le partager. Comment choisir une protection solaire qui soit efficace et saine pour notre santé tout en respectant des critères environnementaux pointilleux ?

schéma solaire rayons uva uvb peau

Toute protection solaire se doit de protéger des UVB et également des UVA. Elle indique aussi un facteur de protection nommé FPS ou IP (facteur de protection solaire ou indicateur de protection).
Comment cela se traduit-il dans les produits solaires ?

 

Les filtres de protection solaire

Afin de remplir ce rôle de protection solaire, les formulations créent des filtres dont les natures et le mode d’action peuvent varier.
Ils respectent néanmoins tous une réglementation stricte et doivent être autorisés par les autorités compétentes.

Tout d’abord, nous répertorions les filtres organiques ou chimiques dont l’action consiste à absorber les rayonnements UV.
Une autre catégorie, les filtres minéraux, constitués de dioxyde de titane et l’oxyde de zinc) agissent en reflétant les rayons UV, comme un “bouclier” qui empêche les rayons de pénétrer l’épiderme.
Ces formulations sont réputées comme particulièrement recommandées pour les personnes à peaux sensibles et intolérantes.
Enfin, les filtres organiques ou minéraux existent aussi sous forme nanométrique pour mieux s’appliquer sur la peau. Pour en être informé, la mention [nano] doit être ajoutée au nom de la substance dans la liste des ingrédients obligatoires sur l’emballage. Les nanoparticules peuvent poser un problème de santé comme la formation bénigne de nouveaux tissus dans le tractus gastro-intestinal. C’est pourquoi elles ne doivent en aucun cas être avalées.
Au contraire, d’autres soins solaires revendiquent leur absence et mentionnent “sans nanoparticules”. 

Bon à savoir, les termes “écran total” ou “protection totale” sont désormais interdits. Et oui, il n’existe pas de protection solaire protégeant totalement des rayonnements ultraviolets. 

Chaque année 25 000 tonnes de crème solaire sont appliquées et donc diffusées dans les mers et océans. Cela correspond à un volume de 0,8L/seconde. De plus, certaines substances seraient impactantes au point de perturber l’équilibre endocrinien.

protection solaire écologique santé soleil peau C’est ainsi que, partant de ces constatations, des marques se mobilisent. Elles prennent le parti de développer des formulations de produits solaires écologiques, plus respectueuses de l’environnement et de notre santé.

Il apparaît important de limiter l’impact de nos produits solaires sur la santé, la faune et la flore.

Avantages et inconvénients des crèmes de solaires bio et écologiques

Parmi les soins respectueux de l’environnement, certains utilisent des ingrédients naturels et bio. Cela permet de diminuer l’impact négatif de ces produits sur la faune et la flore environnante. En utilisant des matières premières naturelles, bio, ces protections solaires écologiques réduisent drastiquement l’impact sur les organismes, les êtres vivants terrestres ou aquatiques.
Les composants utilisés ne sont pas cancérigènes et préservent des perturbations endocriniennes. Contenant peu ou pas de substances toxiques, elles sont biodégradables.

Le fait qu’elles ne pénètrent pas entièrement dans la peau présente un réel avantage.  Cela évite notamment les allergies, l’absorption du corps de matière non utile à l’organisme. De plus, ces crèmes solaires minérales agissent immédiatement, pas de temps d’attente nécessaire contrairement à celles de composition chimiques.

Cela les rend notamment plus adaptées pour les femmes enceintes, les mères allaitantes, les enfants et bébés.

Mais comme on ne peut pas gagner sur tous les tableaux, si elle ne pénètre pas dans la peau, cela implique qu’elle reste en surface.
En effet, ces protections solaires écologiques peuvent parfois être plus compliquées à étaler voire laisser une peau blanche pas au goût de toutes et tous. Pour limiter cela, la façon d’étaler la crème solaire minérale joue un rôle. Il faut privilégier des mouvements de haut en bas et non circulaires qui créent des traces blanches par émulsion. 

Autre effet, les filtres minéraux protègent moins bien contre les rayons UV que les filtres chimiques. L’efficacité de ces soins solaires écologiques est plus limitée .
Enfin le prix de ces produits solaires écologiques utilisant des ingrédients naturels, bio et souvent de fabrication locale est souvent plus important que les soins solaires chimiques.

Cela explique que parfois, afin de combiner les points positifs des crèmes solaires écologiques et chimiques, les fabricants combinent les filtres, les associent afin d’optimiser leur efficacité.

Le choix de Vivre dans la nature

Chez vivredanslanature.com, nous avons beaucoup aimé la démarche de KERBI et ce sont donc leurs produits que nous avons sélectionné sur la boutique. En stick, ou crème, leurs produits sont composés, notamment, d’huile de coco bio et d’huile de ricin bio. Les deux filtres sont 100% minéraux et sans nanoparticules tout en étant vegan. Ils se composent de 98% d’ingrédients d’origine naturelle dont 21 % issus de l’agriculture biologique.

Vous l’aurez compris, notre conclusion pourrait être identique à notre introduction. La meilleure protection solaire est celle dont on a pas besoin. Pour cela, vivre au rythme du soleil, profiter de l’ombre des arbres et ne s’exposer qu’à petite dose.

Comme beaucoup de choses dans la vie, le soleil est à consommer avec modération.

camille
camille

Pour aller plus loin

Surcyclage, upcycling, recycling et économie circulaire

Notre Terre est ronde, nous ne le contestons plus. Malheureusement, la façon dont nous consommons ses ressources n’est elle pas vraiment circulaire ! Sur une planète aux ressources “finies”,...

Comment faire un pique-nique “écolo” ?

Le pique-nique, synonyme de picorer en nature, est forcément une thématique bien appréciée chez Vivre Dans la Nature. Pour un pique nique convivial et réussi, quelques ingrédients semblent incontournables....